Bali – Jour 2 : Visite de l’île

4 mai 2010

Le taxi qui nous avait emmenés de l’hôtel à l’aéroport hier nous avait proposé de nous faire visiter l’île pendant toute la journée pour 100 000 Rp chacun soit 8,4€. Le lendemain matin, on l’a appelé pour qu’il vienne nous chercher à l’hôtel et qu’il nous amène visiter quelques trucs sympas. Il nous a amené visiter deux ou trois temples Hindous qui n’étaient pas vraiment exceptionnels car assez petits, simples et pas très bien entretenus.

Entrée d'un temple hindou Temple Hindou

Temple Hindou Temple Hindou

L’entrée du temple ci-dessous coute 6000Rp (0,5€). Le temple est entouré par la jungle et les rizières.

Maison du roi ? Temple Hindou

Ci-dessous, une cérémonie religieuse hindoue.

Cérémonie Offrandes

Les Hindous prient 3 fois par jour et déposent de petites offrandes avec de l’encens (voir ci-dessus) à l’entrée de chaque logement ou magasin et ils les changent à chaque prière, ce qui fait qu’il y en a toujours plein partout dans les rues… Même dans l’aéroport, ils y en a à l’entrée de la plupart des boutiques, ce qui fait une grosse transition entre le modernisme et les croyances hindoues… De plus, ils se collent des sortes de grains de riz entre les deux yeux sur sur la gorge lors des prières et les gardent après jusqu’à ce qu’ils se décollent petit à petit, ce qui est assez bizarre quand on ne connait pas le rite…

Après la visite des temples, on a mangé dans un bon restaurant où là aussi on a négocié les prix : En plus d’une réduction des prix (70 000RP par personne au lieu de 120 000Rp), on s’est arrangé pour ne pas payer les 20% de taxes que l’île se garde normalement sur tout ce qui se vend à Bali… Conclusion, on a mangé un buffet à volonté pour environ 7€ chacun avec, comme on peut le voir ci-dessous, une super vue sur les montagnes de l’île !

Repas avec super vue ! Repas avec super vue !

Repas avec super vue ! Repas avec super vue !

Vincent, arrête de manger 2 secondes ! Mais où est Vincent ?!

On est ensuite allés voir à quoi ressemblent des rizières de près (malheureusement sous la pluie) puis on a acheté quelques trucs à un espèce de grand marché pour touristes où là aussi, il faut négocier pendant de longues minutes pour diviser les prix par 3 ou 4…

Rizières et jungle Rizières et jungle

Masques Indonésiens ? Masques Indonésiens ?

Une fois rentrés à l’hôtel, on est retourné voir les boutiques qui proposaient du surf, quad, rafting et plongée pour comparer. Difficile de comparer car à chaque fois ce n’est pas vraiment la même activité proposée, ou alors certains vous disent que pour plonger il faut prendre des cours avant, d’autres vous disent que non, etc. Après quelques heures (!) de négociations, on a fini par prendre nos 4 activités chez MBA : plongée le samedi (il faut que la plongée soit au moins 24h avant le décollage de l’avion donc il fallait la faire tôt), surf puis quad le dimanche et enfin rafting le lundi ! On a payé 550 000Rp (46€) par personne pour la plongée, 585 000Rp (48,75€) le quad, 360 000 Rp (30€) le surf et 250 000Rp le rafting (20,8€). Les prix incluent les 4h de transport aller/retour pour chaque activité ainsi qu’un repas (sauf pour le surf où c’était tout près de chez nous donc pas de transport ni repas).

Bali – Jour 1

30 avril 2010

Pour vivre en Malaisie en étant étranger, il faut un visa. On a le choix entre le touriste (gratuit, limité à 3 mois, renouvelable une fois donc 6 mois maximum) et d’autres payants. On avait décidé de prendre le visa touriste, ce qui nous obligeait à ressortir du pays avant la fin du stage qui dure 4 mois. C’est ce qu’on a fait en allant à Bali, en Indonésie. Comme Bali est très touristique, on s’est dit qu’il y avait beaucoup de choses à faire et donc on décidé de prendre plusieurs jours de congés. En fait, on pensait que le Jeudi 22 Avril était férié donc on a pris le vendredi 23 et le lundi 26 pour avoir en tout 5 jours. Finalement, on s’est rendus compte un peu avant de partir que le jeudi n’était pas férié (j’ai reçu un mail de mon boss en début de semaine dans le genre « Bonjour Guillaume, réunion jeudi pour faire le point sur ton avancement dans ton stage. »… J’ai simplement répondu que j’étais à Bali ce jour là et il n’a pas réagit, ça se passe comme ça en Malaisie !

Donc le Jeudi matin on avait notre avion Penang – Kuala Lumpur (34RM soit 8€ pour 45 minutes de vol) à 8h, on décide donc de partir de l’appartement à 6h30 mais… à 6h25 aucun de mes colloc’ n’était réveillé (faute à une soirée un peu arrosée la nuit précédente et à une nuit très courte !). Bref ils se sont préparés en 5 minutes et après 20 minutes de bus on est arrivés à l’heure à l’aéroport.

Penang - Kuala Lumpur Penang - Kuala Lumpur

Vol Penang -> Kuala Lumpur en Airbus A320 chez Air Asia

On a atterri à 9h à Kuala Lumpur et notre vol Kuala -> Bali était à 11h… On avait de la marge pourtant on a réussi à louper l’enregistrement qui ferme 45 minutes avant le vol… On a réussi à passer la plupart des contrôles sans avoir fait d’enregistrement mais juste avant de rentrer dans l’avion, le dernier contrôle est effectué par des vrais gardes et non pas des hôtesses et ceux-là on les feinte pas comme ça… Ben oui c’est un vol international c’est pas la fête, si on loupe le check-in on loupe l’avion. On a essayé de négocier avec pas mal de monde car il restait encore 20 minutes avant que l’avion ne décolle mais tout ce qu’on nous disait c’est « non mais vous avez déjà loupé votre vol, c’est trop tard ! ». On a donc été obligés d’acheter des billets aller simple Kuala Lumpur – Bali pour le prochain vol 3h plus tard. Evidemment, ces billets achetés au dernier moment nous on coûté à peu près le même prix que l’aller retour complet (Penang <-> Kuala <- >Bali) qu’on avait réservé un mois plus tôt : le voyage complet nous avait coûté environ 130€ et juste l’aller qu’on a repris en plus nous a couté 110€ ! Bref,on a atterri dans la soirée et après les contrôles d’immigration et le paiement du visa (30 jours pour 25$ US – le visa de 8 jours a 10$ n’existe plus depuis janvier 2010 !), on arrive à Bali. Là on a du échanger un peu d’argent (1€ = 12000 Rupia, on va vite être millionnaires !) pour prendre le taxi qui, après négociations (toujours diviser le prix d’un taxi au moins  par 2 sinon c’est de l’arnaque…) nous emmène à un hôtel à Kuta pour 70000 Rp. (5,8€), soit 1,45€ par personne. Après avoir fait plusieurs hôtels sans assez de chambres de libre à Kuta, on arrive au Puri Tanah Lot, un hôtel pas exceptionnel (quand même eau chaude + climatisation + petit déjeuner compris) a une rue de la plage et pas trop cher : 350 000Rp (moins de 30€) la nuit en chambre de 2 lits séparés donc 15€ par personne et par nuit.

Vue depuis le balcon d'une des chambres

Vue depuis le balcon d'une des chambres

Une fois installés à l’hôtel on est parti visiter notre quartier, voir un peu la plage (mais la nuit c’est pas super…) et retirer de l’argent pour l’hôtel et toutes les sorties. J’ai retiré un peu plus de 280€ soit 3,2 millions de Rupias (et tout est parti pendant le weekend !).

Millionnaire !

multi millionnaire !

Les rues sont surchargées de voitures dont la moitié sont des taxis officiels et l’autre moitié… des taxis non officiels ! Les boutiques de souvenirs, contrefaçons, et money changers ferment tous vers 22h environ. Les massages et restaurants ferment plutôt vers 23h ou minuit, quelques bars ferment à 2h du mat et il faut marcher environ 10 minutes pour arriver au quartier où l’on trouve pas mal de boîtes de nuit qui ferment a 3h du matin… Qu’on soit n’importe où, il y a des types tous les 2 mètres au bord de la route qui proposent taxi, « motobike » (comprendre taxi en moto), « young ladies » (comprendre prostituées) et dans les quartiers où sont les boîtes de nuit de la drogue (exta, cocaïne et surement plein d’autres trucs qu’on vous mets dans la main quand vous passez devant eux…). Il faut vraiment pas montrer le moindre intérêt pour ce qu’ils proposent (genre ne pas demander le prix de quoique ce soit) sinon les types ne vous lâchent plus et se rappelleront de vous si vous passer devant eux le lendemain…

Dans la soirée on a mangé dans un restaurant près de chez nous pour environ 45 000Rp + 15 000Rp pour les boissons soit en tout 4,5€ par personne :

P1080606

Premier resto à Bali. Il manque la pizza de Nico sur la photo...

Attention : les restaurant appliquent une taxe de 20% parfois comprise dans le prix, parfois non!

On n’a donc pas eu le temps de faire beaucoup de chose le premier jour d’une part car on est arrivé plus tard que prévu et d’autre part car il fait nuit dès 18h30 !

Grand Prix de Formule 1

7 avril 2010

Etant fan de F1, j’avais eu l’idée d’aller au Grand Prix de F1 avant même d’être sûr que mon stage se déroulerait en Malaisie… Quelques jours seulement après le début du stage, j’ai commencé à regarder les prix des places et de l’avion pour Kuala Lumpur, le GP se déroulant là-bas. Début Mars j’ai pris mon billet d’avion : 35€ aller/retour en A320 chez Air Asia pour faire un peu plus de 350km par aller en 45 minutes. En réservant encore plus tôt, on peut descendre jusqu’à 15€ l’aller/retour ! C’est moins cher que les bus qui mettent environ 5 heures pour faire un aller simple.

Après m’être renseigné, j’ai décidé d’acheter les places sur place (c’est le même prix que si on commande des mois à l’avance sur le site…) car je n’avais pas trop confiance en la poste de Malaisie pour me livrer ma place à temps… Pour ce qui est des hôtels, un mois avant le Grand Prix les chambres les moins chères étaient à 200€ (oui, c’est bien des €), je suis donc directement parti du principe que je ne prendrais pas d’hôtel et que ce serait un peu à l’arrache pour dormir…

Quelques jours avant le Grand Prix, Vincent et Ali ont décidé de venir avec moi. Ali n’a jamais regardé un Grand Prix de sa vie et Vincent suivait il y a longtemps : les deux ne sont donc pas des fans mais vu le prix des places les moins chères, ils décident de venir pour s’occuper un weekend… Ils ont pris un jour de congé le vendredi comme moi mais on payé l’avion plus cher que moi : 55€.

Après avoir galéré pour trouver un bus qui nous emmène à 5h30 du matin à l’aéroport (on est tellement bien organisés qu’on était même pas sûr de l’arrêt de bus auquel il fallait attendre !), on arrive dans le petit aéroport de Penang et on monte dans notre petit A320 (vraiment petit comparé à l’A380 qu’on a pris pour venir depuis la France !).

Ali et l'Airbus A320 d'Air Asia

Lever de soleil vu depuis au-dessus des nuages !

Lever de soleil depuis au-dessus des nuages ! Lever de soleil depuis au-dessus des nuages !

SNV31468 SNV31469

On atterrit au terminal LCCT (dédié aux vols low cost) de l’aéroport KLIA (Kuala Lumpur International Airport) à environ 60Km de Kuala Lumpur, mais à seulement quelques kilomètres du circuit de Sepang. On sort rapidement (pratique de ne pas avoir de bagages !) et on cherche un bus pour aller au circuit. Le prix pour faire un peu plus de 6km de bus est de 4RM (moins d’un euro), sachant que le ticket est (illégallement) réutilisable…

Entrée du Sepang International Circuit SNV31491

Une fois arrivés, on a acheté nos places au guichet. Si j’avais été tout seul j’aurais pris des places au bout de la grande ligne droite des stands (pour voir le départ) avec juste devant une superbe épingle et un « S ». Ces places coûtent évidement un peu cher (800RM soit 185€) et on n’a pas pris ces places car Ali et Vincent n’étant pas fans de F1, ils ne voulaient pas mettre ce prix dans les places (ce qui se comprend d’ailleurs !).

Le prix des places varie de 100 a 2600 RM (23 a 600 euros) :

  • Place dans l’herbe non couverte : 100 RM
  • Place dans l’herbe couverte : 200RM
  • Place en tribune numérotée devant l’epingle S : 800 RM
  • Place dans une tour  dans une épingle au premier etage : 500 RM
  • Place dans une tour  dans une épingle au deuxième étage : 200 RM
  • Place en tribune basse face aux stands : 1700 RM
  • Place en tribune haute face aux stands : 2600 RM
  • Place en tribune basse en ligne droite parallèle aux stands : 500 RM (150 RM étudiant)
  • Place en tribune haute en ligne droite parallèle aux stands : 800 RM (250 RM étudiant)

Comme on a vu qu’il y avait des réductions pour les étudiants sur certaines places, on avait donc demandé des lettres à la fac indiquant qu’on était étudiants à l’USM (en leur disant que ces lettres étaient pour avoir le droit d’aller à la clinique de la fac…). Normalement il faut un numéro d’étudiant mais juste avec nos lettres, c’est passé ! (d’ailleurs on n’a montré qu’une lettre pour 3 places étudiants achetées ! On a donc payé des places 150RM (moins de 35€) au lieu de 500 (115€) !

A noter la double boulette d’Ali qui pensait que le type juste à coté de nous ne parlait pas français : « Putain il me saoule avec sa clope l’autre à côté » suivi de « Ouah, t’as vu son bide? Il est énorme ce gros sac ». Après ces deux phrases sympathiques, le type nous fait « Hey les français, il y a un problème là? »… Bravo Ali !

Avant d’accéder aux tribunes, on passe devant divers stands de merchandising et j’en profite pour acheter un drapeau McLaren. Le stand plus marquant était celui de LG. On pouvait y voir les nouveaux modèles d’écrans LED 3D, les nouveaux téléphones et… tout à fait accessoirement, une formule 1 en exposition…

IMAG0123 IMAG0125

Comme il n’y a pas beaucoup de monde le vendredi, on peut aller à n’importe quelle place gratuitement. On a donc pu voir les essais libres depuis presque toutes les tribunes !

P1070914 P1070912

La ligne droite des stands

Epingle / dernier virage vu depuis la tour McLaren en essais libres, vue depuis les tribunes face aux stands

Les essais vus depuis différentes tribunes…

Ligne droite des stands Tribunes vides le vendredi...

Ci-dessous, vue depuis la tribune K1

Excellente vue depuis la tribune K1 !

Les places, qu’on a vite « surclassé » !

DSC00003 Place Citrine qu'on a vite surclassée en Garnet, Ruby, Diamond...


Hamilton en tête des deux essais libres du vendredi…

Hamilton en tête des essais tout le weekend...

Le soir, on n’avait pas d’hôtel pour dormir en raison des prix hyper élevés. On a donc décidé de rentrer à l’aéroport pour éviter de dormir dans l’herbe. Problème, le vendredi il n’y a pas beaucoup de monde sur le circuit donc peu de bus pour repartir en fin de journée… On a donc cherché un taxi et à force de vouloir négocier ( »combien pour aller à l’aéroport? » « 90RM » « Trop cher ! » « Bon ok, t’es près à payer combien? » « 10RM »… Ah, ben il est parti sans répondre…) on a fini par rentrer à pied ! Plus de 6 km, dans la nuit entre la route et la jungle, avec une grosse journée et une très petite nuit… Et pas de lit pour se reposer en arrivant à l’aéroport ! On a dormi un peu sur les chaises de l’aéroport, un peu au McDo et même par terre !

Ronald et Donald... Ronald et Donald...

Deux nuits dans un aéroport… On s’occupe comme on peut…

Ronald et Donald... Ronald et Donald...

Notre hôtel 5 étoiles à prix imbattables :

Supporter McLaren même en dormant par terre ! Ronald et Donald...

Utilisation de boules quiès pour Ali et Vincent quand ils dorment…

Ali et Vincent qui dorment... Pendant que je geek en Wifi... Ali après une nuit de 30 minutes au McDo

Comme on était dans un terminal « Low Cost », il n’y avait pas de douches à l’aéroport… On a donc dû se contenter de ce tuyau qui sert normalement… A autre chose.

Douche improvisée dans les WC

Le Samedi, il y avait déjà plus de bus pour aller au circuit et on avait repéré ceux qui nous emmenaient le plus près de l’entrée. Une fois arrivés, contrôles à l’entrée et interdiction d’aller dans n’importe quelle tribune comme le Vendredi. On est donc allés dans notre tribune puis petit à petit quand les gars de la sécurité ne regardaient pas on sautait par dessus les barrières, on ouvrait des portails, on montait des escaliers… Au final on a pu aller dans toutes les tribunes intéressantes (sauf la K1, vraiment trop loin de la nôtre) pour suivre les 3èmes essais libres, les courses de Formule BMW (des F1 moins puissantes conduites par des jeunes pilotes asiatiques) ainsi que les qualifications de F1 qui ont eu lieu sous la pluie, ce qui a assuré le spectacle avec de nombreuses sorties de route tout au long de la qualification…

Qualifs sous la pluie Qualifs sous la pluie

En F1, pluie = peu d’adhérence (encore moins qu’une voiture de tourisme !) = sortie de route !

Sorties de route à cause de la pluie... Sorties de route à cause de la pluie...

Il y a eu tellement de pluie et d’incidents sur la piste qu’on a même eu le droit à un drapeau rouge (séance stoppée jusqu’à nouvel ordre) !

Qualifs sous la pluie... Drapeau rouge !

Ali et ses potes oranges !

Ali et ses potes oranges...

Après les qualifications, on est retournés dans les boutiques de merchandising, et entre autres chez LG qui est un stand toujours aussi intéressant…

LG Girls LG Girls

Ali aussi s'est laissé tenté...

Pour revenir un peu à la F1, on a vu une petite exposition d’anciennes voitures des années 90 :

P1080185 P1080187

P1080191 P1080192

P1080193 P1080194

P1080196

Le soir on a voulu prendre une navette pour repartir vers l’aéroport mais on a juste fait un tour du circuit (ce qui a pris au moins 30 minutes) puis on nous a redéposé à 200 mètres de là où on a pris le bus… Là, on est arrivé au milieu d’une trentaine de bus sans savoir où ils allaient. On demandait à tous les conducteurs mais aucun ne nous montrait le même bus pour aller à l’aéroport… On a finalement trouvé l’endroit où il fallait attendre et après avoir doublé au moins 100 personnes on a pu prendre la navette de bus pour 4RM (moins d’un Euro) sauf Ali qui a montré le billet du matin (sur lequel il est pourtant bien écrit « Aller seulement ») et il n’a pas payé le retour… Pendant qu’on attendait le bus, un type est venu vers nous et nous a dit directement « Euh, vous venez de Franche-Comté? »… C’était un ancien Dijonais qui nous a reconnu avec notre accent ! En tout cas ça fait un peu bizarre au milieu de tous ces gens qui parlent malais, chinois ou tout juste anglais !

A l’aéroport, on a repris des douches « luxueuses » et retrouvé nos lits chaises au McDo… On est allé à un guichet demander si on pouvait repousser l’heure de notre vol retour car il est trop tôt juste après la fin de la course et vu les bouchons qu’il y aura surement, s’il pleut pendant la course elle va durer longtemps et donc on n’aura à peu près aucune chance de monter à temps dans l’avion… Mais impossible de faire le moindre changement dans les 48h avant le décollage… Donc tant pis, il faudra speeder dimanche soir ou… prendre un autre avion au dernier moment !

On a commencé à essayer de dormir vers minuit mais vers minuit 30 une inconnue est venue nous parler… Au début, c’était pour demander si elle pouvait recharger son téléphone sur la prise électrique qu’on squattait au McDo, puis elle nous a raconté toute sa vie, elle nous a montré 268 photos sur son téléphone portable (dont 100 photos de moisissures…). Au début seul Vincent était réveillé puis il m’a réveillé pour pas se faire chier tout seul à écouter cette fille parler et au bout d’un moment on en avait trop marre et on a réveillé Ali pour que lui aussi souffre un peu… Après cette nuit passée à écouter cette fille bizarre, on a décidé d’aller assez tôt au circuit pour plusieurs raisons :

  • Augmenter nos chances de squatter des places mieux que les nôtres… le jour de la course, les contrôles sont plus importants que les jours précédents
  • A l’aéroport, il n’y a pas les LG girls (les hotesses de Asia Airlines se défendent bien mais… elles sont un peu trop habillées !)
  • Et aussi parce qu’au bout de 24h passé dans un aéroport en 48h, on se fait un peu chier…

On reprend une navette officielle jusqu’au circuit, on repasse devant nos chères LG girls et on monte dans notre tribune. Là, les types de la sécurité sont déjà là et pire, ils ne se contentent pas de nous laisser monter à notre tribune : ils nous accompagnent carrément jusqu’à nos places… Dur de frauder pour passer dans les tribunes les plus chères… Heureusement, au bout de quelques minutes ils se sont regroupés pour faire un petit briefing avec leur chef et on en a bien sûr profité pour changer de tribune ! On s’est vite retrouvés dans les tribunes du côté des stands mais on a attendu que les tribunes soient pleines, juste avant le départ, pour aller dans les plus chères et être au plus près de Lewis Hamilton, Felipe Massa, Fernando Alonso, Jenson Button, qui partaient en fond de grille à cause de la pluie lors des qualifications…

Dans les tribunes à 600€ ! Pas mal de monde dans les places dans l'herbe couvertes à 200RM (plus cher que ce qu'on a payé !)

Pas mal de monde dans les places dans l’herbe couvertes à 200RM (plus cher que ce qu’on a payé alors qu’on est dans la meilleure tribune du circuit !)

La voiture de sécurité Lewis Hamilton quelques mètres devant nous, sur la grille de départ

L'avant de la grille de départ Ferrari

Supporter de Lewis Hamilton ! Supporters de Lewis Hamilton ???

Jenson Button Les deux Red Bull aux deux premières places !

P1080395 Dépassements

Dépassement de McLaren sur Renault…

Dépassements Le moteur Ferrari d'Alonso qui explose : C'est ça de vouloir doubler une McLaren...

Le moteur Ferrari d’Alonso qui explose au loin : C’est ça de vouloir doubler une McLaren (il tentait de doubler Button lorsque son moteur à explosé).

Vincent, Fanboy Red Bull quand ils sont devant !

Fan boys !

Moi avec quelques autres McLaren fan boys ! McLaren Fan boys !

Les voitures au parc fermé à l'arrivée Le podium...

L’autre podium :

L'autre podium...

Comme il n’a pas plu, la course a duré 1h40 au lieu de 2h. On avait donc une petite chance d’avoir notre avion… On est repartis super vite (d’où le peu de photos du podium) en courant pour doubler tout le monde. Pour l’attente des bus, on savait déjà exactement où les prendre vu qu’on l’avait déjà pris le samedi soir. On a de nouveau doublé tout le monde et pas payé nos tickets en montrant les tickets « aller » déjà utilisés… Et on est arrivé largement à l’heure, on a même eu le temps de manger une dernière fois à l’aéroport avant de partir !

Petite vidéo du weekend…

Notre rythme de vie

12 février 2010

Depuis que nous sommes arrivés et installés dans notre appartement à Penang, on a adopté un rythme de vie assez particulier, que ce soit au niveau des repas ou du sommeil. Entre les décalages horaires, le fait d’avoir 3 geeks dans le même appartement et que tous les restos sont ouverts 24h/24, rien n’est fait pour qu’on ait un rythme normal…

Concrètement, on s’est levés mardi matin à Besançon vers 4h du matin pour prendre le train à 5h40, donc une petite nuit de 2 ou 3h en moyenne. On est arrivés à 21h (heure française) à Dubaï et on y est restés 10h sans dormir. On est donc repartis à 7h du matin (toujours heures françaises) pour 7h de vol en dormant qu’une heure dans l’avion. Il était alors 21h30 heures locales (14h en France) quand on a atterri en Malaisie et on n’est arrivés à l’hôtel qu’à 1h du matin. Là, tout ce qu’on a trouvé à faire c’est ne pas dormir avant 6h du matin et se lever à 9h : encore une super nuit… Ensuite on est allés à Penang, on a récupéré notre appartement dans la soirée et on s’est couchés vers 11h du matin pour se lever vers 15h (réveillés par le type qui venait réparer la serrure et les 5 plombiers). On était alors vraiment crevés mais ça ne nous a pas empêcher de refaire une nuit blanche cette nuit : il est 6h15 du matin, on est Samedi, on a dormi 10h depuis lundi matin et là on va probablement commander un McDo qu’on va manger autour de la piscine…

Le stage (dès la semaine prochaine) risque d’être violent…

Arrivée à Kuala Lumpur

10 février 2010

On est arrivés à l’aéroport de Kuala Lumpur à 21h, heure locale. Finalement on a eu aucun problème à obtenir un Visa touristique de 3 mois alors que notre vol retour est dans 5 mois…

Voici une petite vidéo de l’atterrissage en caméra embarquée. La qualité est pas top car il faisait nuit.

L’aéroport est très grand et très beau, un peu comme à Dubai; on a fait pas mal de kilomètres avant de retrouver nos bagages et la sortie. Voilà l’unique photo que j’ai eu le temps de prendre :

Aéroport Kuala Lumpur

A la sortie, on a pris le train express (7 euros par personne, 30 minutes de trajet) pour rejoindre la station du centre ville, pour que l’on puisse repartir demain en train en direction de notre destination finale : Penang.

Alors qu’il commence à se faire tard (aux alentours de minuit) on commence à chercher un hôtel pour la nuit, sans réservation, à l’arrache. Après quelques déplacements inutiles (hôtels fermés, trop chers, trop miteux…) on s’est dirigé vers le Hotel Sentral qui nous propose des chambres de qualité à un tarif très intéressant (31 euros la chambre de 2 lits avec petit dej, wifi, clim, télé Samsung HD…).

La température de la ville est vraiment épuisante, trop chaud, humide, on transpire à grosses goutes alors qu’il fait nuit… Ca promet pour demain ! Une bonne douche, et un petit somme (il est 4h heures locale et on n’est toujours pas couchés… [mise à jour : à 5h on était toujours pas couchés...]) et demain on part à Penang en train ou bus, on verra…

Voilà ce qu’on obtient quand on change des Euros :

Argent Malais

Quelques milliers de Ringits, et encore c’est après avoir payé l’hôtel !

Mise à jour :

Le lendemain, on s’est donné rendez-vous à 9h00 pour le petit déjeuner (pas trop mal d’ailleurs) tout le monde est là si ce n’est que Gwen est un peu malade.

En regardant le temps dehors, légèrement maussade, on se dit qu’il va pas faire trop chaud. Erreur, on décide de prendre le petit déjeuner sur la terrasse et là tout le monde se dit « Putain qu’est ce qu’il fait chaud ».

On a acheté des billets de bus pour aller à Penang. Annoncés à 50 ringits (10€) sur le site, le type nous les a fait à 75 ringits (normal : touriste = arnaque à tenter lol), ce qui revient à 15€. Pour ce prix, on a un bus dans le quel on nous donne à manger et à boire toutes les heures et ce bus va 2 fois plus vite que le train… Le voyage était assez confortable comme on peut le voir sur les deux vidéos ci-dessous :

La suite dans le prochain épisode : Arrivée à Penang !

« Page précédentePage suivante »